Limoges 16° C
lundi 06 avril

JoursdeDanses : quand la danse dialogue avec le sport

08h00 - 12 mars 2020
JoursdeDanses : quand la danse dialogue avec le sport
Yellel (© Pierre Planchenault) - ©

La 6e édition de joursdeDanses, temps fort dans du printemps à Saint-Junien, aura lieu du 14 au 21 mars à La Mégisserie.

Cette édition 2020 de joursdeDanses, ce sont 3 soirées, 6 compagnies, 6 spectacles, dont 1 dans l'espace public, 1 exposition, 1 restitution de travail amateur, 1 plateau premiers essais, 1 DJ set ! 

FOOTBALLEUSES


« Footballeuses » de Mickaël Phelippeau (samedi 14 mars à 20 h 30). Mickaël Phelippeau invite des personnes, l'espace d'une création, à se raconter à travers la danse. Il met en scène la personnalité entière et complexe des êtres pour en révéler de multiples facettes.

Dans « Footballeuses », on retrouve sur scène dix femmes âgées de 18 à 57 ans, venues d'horizons divers, mères de famille ou célibataires. Toutes appartiennent à un club de foot. Leur place sur la pelouse questionne et face au sexisme ordinaire, elles revendiquent pleinement leur passion pour ce sport collectif. Adeptes du ballon rond, elles rapportent leurs expériences, soudées par la joie et la force de faire groupe autant que par les stéréotypes auxquels elles doivent faire face. De l'entraînement à la répétition, du terrain au plateau, la gestuelle des codes du foot devient celle de la danse. « Footballeuses » déconstruit avec humour, élégance et intelligence les clichés sexistes en donnant la parole à celles qui les vivent en première ligne.

YELLEL

« Yellel » de Hamid Ben Mahi - Compagnie Hors Série (mercredi 18 mars à 20 h 30). Hamid Ben Mahi est un chorégraphe qui, grâce à ses multiples rencontres, sa curiosité à s'ouvrir sur d'autres techniques, son envie de constamment aller vers l'autre, son ouverture sur le monde et sur toutes les danses, a su amener la danse hip-hop vers des terrains riches en questionnements. Il entame avec cette nouvelle pièce un voyage nécessaire à la réappropriation de ses origines familiales par le prisme de la richesse culturelle et de la beauté du monde arabe. Dans « Yellel », accompagné par cinq danseurs, il nous emmène dans une traversée des différentes formes d'expression artistique et traditionnelle orientale : les musiques, les danses mais aussi les codes, les couleurs, les symboles, les écritures... En mêlant danses orientales et danses urbaines occidentales sur une composition musicale traditionnelle et contemporaine il écrit une danse du ressenti et de la différence. Il nous invite chacun à comprendre que nous avons, parfois, plus de points en commun avec notre voisin qu'avec nos ancêtres... Un souffle d'optimisme qui nous amène à nous accepter tels que nous sommes, avec nos propres histoires et nos multiples appartenances.

SENSIBLES QUARTIERS

« Sensibles quartiers » de Compagnie Jeanne Simone (samedi 21 mars à 18 heures). « Sensibles quartiers » est une invitation à la promenade, à la découverte, une expérience sensible qui vous fait partager des bruits-voix-respirations de la ville. Casques sur les oreilles, vous êtes invités à une marche qui affûte le regard, modifie la perception de la ville et vous invite à tendre l'oreille. En s'accrochant à une porte, en s'allongeant au milieu d'une route, en caressant un mur, en enlaçant un arbre, en saluant un passant, les interprètes font délicatement parler l'asphalte, la nature et les habitants en créant une relation nouvelle et poétique au quartier traversé. Le spectateur est invité à décaler son regard, par les récits poétiques qu'il entend au casque, par les interventions dansées qui épousent l'espace et interagissent avec les passants. « Sensibles quartiers » entre en relation avec le réel et nous en fait écouter, sentir et ressentir ses contours, ses aspérités, son paysage, ses émotions...

Renseignements/réservations : 05.55.02.87.98 - www.la-megisserie.fr

Mots clés : danse,

0 commentaires
Envoyer un commentaire