Limoges 16° C
lundi 06 avril

Victor Vanderf

11h00 - 11 février 2020
Victor Vanderf
« Le tchoukball est le support idéal de l'insertion par le sport » - ©

En ouverture de la coupe de France de tchoukball qui se déroulera à Limoges les 22 et 23 février, l'association « Unis vers Tchouk & Co » organise le premier colloque pour l'éducation par le sport.

Info Haute-Vienne : Pourquoi la Coupe de France de tchoukball est-elle organisée à Limoges ?

Victor Vanderf : Le conseil d'administration de notre association a candidaté pour accueillir la Coupe de France de tchoukball afin de rendre cette discipline publiquement accessible sur un temps fort sportif. L'objectif est de démocratiser ce sport encore très méconnu des Limougeauds et des Haut-Viennois. Dix clubs provenant de toute la France participeront à cette compétition, qui débutera par des phases éliminatoires. Les rencontres auront lieu aux gymnases Calmette et Henri-Normand. Pour organiser cette manifestation, l'association a créé une commission composée d'une dizaine de membres. Ils seront secondés par les bénévoles de l'association et par les habitants du quartier, investis dans le centre social « Le chapeau magique », partenaire de l'opération.

Info : Pourquoi y avoir associé un colloque sur l'éducation par le sport ?

V.V. : Depuis le départ de l'aventure associative d'Unis vers Tchouk, nous avons entamé une réflexion sur la place du sport dans notre société et la vision sociale éducative que l'on souhaite y associer. Ce colloque se présente comme une boîte à outils destinée à favoriser les échanges avec la salle. Le matin sera consacré à la présentation des projets, tandis que l'après-midi débutera par une table ronde sur « Le sport peut-il favoriser la mixité ? » et se terminera par une conférence sur « Sport et innovation sociale » par Benjamin Coignet, docteur en sociologie du sport. Ce chercheur consultant pour de nombreuses collectivités locales nous parlera du travail qu'il a réalisé sur l'innovation sociale et les loisirs.

Info : A quel public s'adresse ce colloque ?

V.V. : Malgré un thème un peu technique, ce colloque est ouvert à toute personne désireuse de s'enrichir sur le sujet. Mais, pour le moment, la plupart des inscrits sont des travailleurs sociaux locaux qui utilisent la pratique sportive comme outil dans le cadre de leur activité professionnelle. Nous allons également pouvoir profiter de la présence de membres actifs des clubs de tchoukball participant à la Coupe de France et notamment ceux de Seine-Saint-Denis qui ont prévu d'exposer leur manière d'utiliser le sport dans leur environnement de travail.

Info : En quoi le tchoukball est-il plus approprié à l'insertion par le sport ?

V.V. : Nous utilisons la construction d'une association autour de cette pratique mixte et sans contact, afin d'impliquer les individus, qu'ils soient mineurs ou majeurs, dans différents niveaux de responsabilité au sein d'un espace sécurisant. Ainsi, certains pratiquants sont devenus encadrants, voire administrateurs de l'association. D'autres structures ont tissé des passerelles vers le monde sportif, en essayant de capitaliser les habiletés et les compétences développées dans ce cadre associatif et sportif qui sont transposables au monde de l'entreprise ou à certains métiers émergents, comme les coachs d'insertion par le sport. Nous constatons que le bénévolat devient moins militant et davantage ponctuel. Le milieu rural n'est pas été épargné. Ces dernières années, la culture sportive et associative a eu tendance à s'estomper à tel point que les terrains de football de certains villages ne sont plus utilisés car les loisirs sportifs sont organisés différemment, parfois autour d'équipements mutualisés à travers des ententes sportives. Dans ces zones de revitalisation rurale, il devient donc indispensable de recréer un lien de confiance avec la jeunesse pour la rassembler autour de projets innovants.

Renseignements et inscriptions : page Facebook Unis Vers Tchouk

0 commentaires
Envoyer un commentaire