Limoges 11° C
samedi 29 février

L'année de tous les défis pour les CMA

09h00 - 13 février 2020
L'année de tous les défis pour les CMA
Jean-Paul Pagola, président du Conseil d'administration de l'Urssaf Aquitaine, Guy Moreau, conseiller régional, délégué reprise et transmission, et Jean-Pierre Gros, président CRMA - ©

Dernièrement, la Chambre régionale de métiers et de l'artisanat de Nouvelle-Aquitaine a dressé un bilan de l'année écoulée. Avec 150 000 entreprises, le secteur est entraîné par des créations toujours plus nombreuses. L'engouement pour la formation en apprentissage se confirme.

Avec toujours plus d'entreprises (près de 150 000 unités au 1er janvier 2020), le secteur artisanal en Nouvelle-Aquitaine n'échappe pas à la croissance constatée au niveau national. Par les métiers des services (40 % des créations) et du bâtiment (36 %), l'artisanat s'est largement densifié ces dix dernières années (+46 %). Une densification qui s'explique, certes par un certain regain d'intérêt pour les métiers manuels ou plus marginalement par la quête de sens au travail, mais plus directement par le phénomène de la micro-entreprise : 71 % des créations d'entreprises ayant été réalisées sous ce régime en 2019 dans la région.

Autre constat, celui de la faible féminisation des métiers et de l'âge. Si 75 % des artisans ont moins de 55 ans en Nouvelle-Aquitaine, le quart restant devra prendre sa retraite dans les 10 ans à venir.

Du point de vue de la formation, la Nouvelle-Aquitaine est la région de France où les CMA forment le plus d'apprentis (11 000 environ) dans les CFA qu'elles pilotent. Avec une croissance de 498 apprentis en un an, les rangs des CFA, des laboratoires et ateliers des artisans, voient leurs effectifs gonfler de +4,8 %. Un véritable effort de formation supporté par les entreprises artisanales classiques (hors micro), seules à pouvoir accueillir et former des apprentis dans les conditions imposées par la loi.

ACCOMPAGNER

Aux côtés du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, le réseau des CMA accompagne les entrepreneurs à chaque étape, depuis le projet de création / reprise (14 500 personnes informées et sensibilisées en 2019, 3 500 accompagnées dans la préparation de leur projet...), jusqu'à la transmission de l'entreprise (735 cédants conseillés et accompagnés...) en passant par l'aide au développement (2 200 entreprises conseillées et accompagnées individuellement, 700 informées dans le cadre d'ateliers conseil, 600 engagées dans des marques collectives (Artisans Gourmands, Répar'Acteurs) et dans les dynamiques de transitions.

PROXIMITÉ

Actrices majeures de l'économie de proximité, les entreprises artisanales ne sont pas délocalisables et concourent au maillage des territoires, jusque dans les bourgs les plus isolés. Un constat renforcé par une densité artisanale (nombre d'entreprises pour 10 000 habitants) qui progresse en Nouvelle Aquitaine : 246 au 1er janvier 2020 (contre 229 en 2018).

Aussi, afin de développer toujours plus de services en direction des entreprises, les CMA de Nouvelle-Aquitaine s'appuient sur les 39 points de contact présents sur le territoire, antennes et CFA compris.

Enfin, le réseau des CMA conduit de nombreuses actions avec, et en direction des EPCI, pour les conseiller et les accompagner au quotidien dans l'installation, la pérennisation et le développement d'activités artisanales sur leur territoire : valider la conformité des infrastructures, trouver un futur exploitant, dynamiser la transmission d'entreprises, créer ou maintenir les commerces de proximité, renforcer l'attractivité du centre bourg / centre-ville...

0 commentaires
Envoyer un commentaire