Limoges 11° C
samedi 29 février

Cinq cents nageurs en quête de qualification

09h00 - 11 février 2020
Cinq cents nageurs en quête de qualification
Les organisateurs sont fiers de valoriser l'Aquapolis - ©

Le bassin olympique de l'Aquapolis, très apprécié par l'élite française, sera encore à l'honneur cette semaine, avec deux matchs de water-polo des équipes de France et un meeting national de natation.

Si Limoges a reçu le label « Terre de jeux 2024 » pour la natation, ce n'est vraiment pas par hasard. Depuis son ouverture en 2015, la qualité du bassin olympique de l'équipement a été vantée par les meilleurs nageurs français et l'Aquapolis de Limoges est souvent sélectionné par la fédération française de natation pour recevoir de grandes compétitions.

Si cette année, il n'y aura pas de championnats de France à l'Aquapolis, les élus de Limoges Métropole ont tenu à mettre l'équipement à la disposition des compétiteurs régionaux pour qu'ils puissent tenter d'améliorer leurs temps qualificatifs afin d'accéder aux championnats de France.

Améliorer son temps

« Plus de 500 nageurs sont attendus sur les deux jours et demi de ce Crazyswim, du 14 au 16 février. Ce rendez-vous est idéalement placé dans le calendrier de préparation des compétiteurs, puisqu'il n'y a que trois meetings qualificatifs sur cette période », constate Alain Rouanet, le président de la section natation du Capo, club organisateur du Crazyswim, qui mobilisera plus d'une vingtaine de bénévoles sur la manifestation.
Ce meeting est ouvert aux compétiteurs âgés de 11 ans, aux juniors, mais également aux séniors qui ont réalisé, au cours du début de la saison sportive, des temps qualificatifs dans leur nage de prédilection. Les organisateurs prévoient donc d'accueillir les meilleurs Français de la discipline. « L'amélioration des temps au cours de ce meeting peut permettre d'avoir accès aux championnats de France, l'un de nos objectifs est d'offrir à ces compétiteurs les meilleures conditions, notamment un cadre agréable, pour qu'ils y parviennent », ajoute A. Rouanet. Plusieurs nageurs du Capo s'aligneront sur l'une des 36 épreuves individuelles dames ou messieurs du week-end. Le public pourra ainsi découvrir certaines pépites en pleine évolution, tant au niveau régional que national. Ce sera de plus une belle vitrine pour valoriser la pratique de la natation dans le département.

L'Aquapolis de Limoges est aussi très apprécié par les sélections nationales de water-polo. Après le succès des rencontres internationales jouées dans le bassin limougeaud en 2016 et 2018, deux belles affiches ont encore enchanté plus d'un millier de spectateurs. Emmenée par Louise Guillet, Audrey Daule, Estelle Millot et Géraldine Mahieu, l'équipe de France féminine, qui évolue au 7rang mondial, n'a pas pu défier celle des Pays-Bas, 4mondiale, retenue dans son pays à cause des intempéries mais elle a quand même pu se produire lors d'un match d'exhibition contre les Bordelaises.
Les hommes ont également offert le show en se confrontant à l'équipe nationale de Hongrie, championne d'Europe en titre. Un sacré défi pour les coéquipiers d'Ugo Crousillat, le capitaine marseillais à la tête d'un groupe fortement remanié, qui a ainsi pu jauger le niveau de son groupe.

Rencontres
avec les
scolaires

« Ces deux affiches nous ont donné une belle occasion de promouvoir notre sport, d'autant que les matchs ont été diffusés en direct sur NoA et Sport en France. Les joueurs étant arrivés dès dimanche, ils ont pu rencontrer les élèves des établissements scolaires locaux. Et peut-être ont-ils suscité des vocations », s'est réjoui Guillaume Varenne, le président de la section water-polo de l'Asptt Limoges.

0 commentaires
Envoyer un commentaire