Limoges 7° C
samedi 18 janvier

Dorothée Ferreira-Garcez

16h12 - 14 janvier 2020
Dorothée Ferreira-Garcez
Dorothée Ferreira-Garcez est une femme d'engagement - ©

Depuis le 19 décembre, Dorothée Ferreira-Garcez, directeur général d'Indépendance Royale à Limoges, est la nouvelle présidente du Medef Limousin.

Info Haute-Vienne : Âgée de tout juste 40 ans, vous êtes déjà directeur général d'Indépendance Royale. Quel est votre parcours ?

Dorothée Ferreira-Garcez : J'ai suivi des études en commerce international. En premier lieu, j'ai travaillé dans une entreprise de métallurgie dans l'Oise durant six ans. Puis, je suis revenue avec mari et enfant à Limoges, dont je suis originaire. Je suis très attachée aux racines. J'ai intégré Indépendance Royale en 2007, où j'ai fait toute ma carrière en gravissant tous les échelons. Outre la création du service commercial sédentaire, j'ai été responsable du service partenariats, directeur des ventes et du développement, puis directeur commercial. Enfin, depuis trois ans, je suis directeur général aux côtés de Dominique Boulbès, le président d'Indépendance Royale.

Info : Quel est le secteur d'activité de votre entreprise ?

D.F.-G. : Indépendance Royale est le spécialiste de l'aménagement du domicile des seniors, qui ont souvent des problématiques de mobilité, et de ceux qui le font également en prévention au moment de la retraite. Nous installons principalement des douches en remplacement des baignoires. Indépendance Royale est installateur agréé par Action Logement pour ce type d'aide. Nous proposons également des monte-escaliers, ainsi que des produits de confort comme des éleveurs de bain, des séchoirs corporels, des releveurs de toilettes... sans oublier les scooters électriques.

Info : Depuis quelques semaines, vous êtes la présidente du Medef Limousin. Comment a débuté votre engagement ?

D.F.-G. : Quand j'ai pris la direction générale de l'entreprise, j'ai assisté à l'élection de Thierry Debourg. Alors qu'il constituait son bureau pour la Haute-Vienne, il m'a sollicitée pour le poste de trésorière. Mon engagement au sein du Medef a donc débuté il y a trois ans. Ensuite, j'ai accepté différents mandats car je suis une femme d'engagement, au sein de la commission sanitaire et sociale de la CARSAT, auprès d'Action Logement... En janvier 2019, Fabrice Le Saché, le vice-président du Medef national, m'a proposé d'intégrer le Comex 40, organe de réflexion, directement rattaché à Geoffroy Roux de Bézieux, le président.

Info : Pourquoi avoir accepté cette présidence ?

D.F.-G. : J'ai échangé avec des entreprises qui désiraient vraiment se faire entendre. L'équipe de permanents qui est de qualité, avait besoin de quelqu'un de moteur afin de s'organiser. Aujourd'hui, le Medef Limousin doit se moderniser, tout en pariant sur ses acquis, sur ce qui a déjà été fait. Je travaille actuellement à la réalisation d'une plaquette de présentation de nos services ainsi qu'à la mise en place de commissions thématiques. J'ai commencé à échanger avec d'autres présidents ou délégués généraux de Medef sur ce qui se fait ailleurs car je voudrais changer l'image du Medef et montrer qu'on peut aussi être moderne et dynamique.

J'aimerais développer le nombre d'adhérents du Medef Limousin, qui compte actuellement un peu moins de 300 entreprises, afin que le mouvement soit plus large et plus fort avec davantage de services et de visibilité. Sans objectif chiffré précis, je souhaiterais apporter de la qualité avant la quantité : les entreprises nous rejoindront quand elles auront un Medef qui leur ressemble. Je souhaiterais mettre en valeur des entreprises régionales, des thèmes, des compétences et nos atouts. D'ailleurs, je suis candidate au conseil exécutif du Medef lors de l'assemblée générale qui se tient le 14 janvier. C'est également une façon de porter la voix du Limousin à l'échelon national.

0 commentaires
Envoyer un commentaire