Limoges 11° C
samedi 29 février

Les basketteurs de l'Asptt en reconquête

16h09 - 14 janvier 2020
Les basketteurs de l'Asptt en reconquête
Fawzi Larbi explique sa stratégie

Rétrogradés l'an dernier, les basketteurs de l'Asptt Limoges sont en bonne voie pour retrouver la Nationale 3 dès la saison prochaine. Des jeunes joueurs formés au club ont rejoint les quelques anciens résolus à se démener pour y parvenir.

Avant la trêve de Noël, l'équipe sénior masculine de l'Asptt Limoges a réalisé un sans-faute, qui lui permet de rester leader de sa poule et d'espérer pouvoir rejoindre dès l'an prochain, la Nationale 3. Contrairement aux séniors féminines qui ont arraché de justesse leur maintien, les garçons ont échoué de peu à rester en National 3.

Remonter
absolument

Pourtant, Fawzi Larbi, le coach depuis le milieu de la saison précédente, avait insisté sur le danger de redescendre dans un championnat régional en cours d'élargissement, puisqu'il se calque désormais sur le nouveau territoire de la 4plus grosse ligue de basket de France. « Cette saison, le premier de chaque poule est encore assuré de monter », insiste-t-il. « Tout le groupe a à cœur de remonter, c'est un excellent moteur pour l'équipe qui s'entend déjà bien et qui mise sur la fougue de sa jeunesse », renchérit Clément Chapoulaud, le capitaine.

Recruter malin

À la reprise, l'équipe a cependant été confrontée au départ de sept joueurs, qui a été compensé par l'intégration des jeunes formés au club. « Nous n'avons pas les moyens de payer les joueurs, mais nous recrutons en étant malin, en leur trouvant du travail ou des formations en alternance chez nos partenaires, ce qui, aujourd'hui, n'est pas négligeable. Et nous ne recrutons que des profils de joueurs que nous n'avons pas parmi les jeunes formés au club », précise Olivier Mandeix, le président de la section.

Mais l'atout fort du club reste ses équipes jeunes, qui comptent parmi les meilleures de la région. « Nous possédons l'une des plus grosses écoles de basket de la ligue, avec des entraîneurs bénévoles qualifiés et très performants », ajoute-t-il.

Voyage à Charlotte

La qualité de cette formation a permis au club de qualifier cinq de ses six équipes jeunes de Régionale 1. « Nous ne sommes que deux en Nouvelle-Aquitaine à pouvoir afficher une telle performance », se réjouit le président. On comprend mieux pourquoi en septembre, il a dû refuser une quarantaine d'enfants souhaitant intégrer son école.

Au printemps dernier, l'équipe masculine des moins de 15 ans a été invitée durant une semaine dans un collège de Charlotte, ville américaine jumelée avec Limoges. Ils ont pu participer à un tournoi entre des universités américaines, assister à deux matchs de NBA et rencontrer le basketteur français Nicolas Batum.

L'Asptt basket possède un autre atout pour cultiver la convivialité entre ses 430 licenciés. À côté de la salle historique de la rue Grellet, la municipalité a construit un foyer dans lequel des goûters sont régulièrement organisés. « Souvent, les familles restent pour assister aux matchs des autres équipes ».

Sans ses bénévoles, le club n'existerait pas, car il ne dispose pas de moyens financiers énormes. « Nous figurons parmi les structures recevant le moins de subventions des collectivités locales. Nous avons même perdu l'aide au déplacement qui était versée par l'ancienne région Limousin. Et nous avons vu les frais d'arbitrage flamber au point d'atteindre 30 % de notre budget annuel. Heureusement, nous entretenons un solide réseau de partenaires privés », se félicite le président.

0 commentaires
Envoyer un commentaire