Limoges 7° C
samedi 18 janvier

Les meilleures tenniswomen à Beaublanc

23h35 - 15 décembre 2019
Les meilleures tenniswomen à Beaublanc
Le nouveau trophée (Photo J. Moreau) - © 1694-Open-BLS-4-P17

Lancé ce week-end, l’Open BLS de Limoges propose déjà de beaux duels. Mais d’ici la finale dimanche 22 décembre, des surprises sont à prévoir, tant le niveau des joueuses engagées dans ce 3e tournoi de tennis de France est relevé.

Le pari d’une date atypique, sur laquelle a misé Pascal Biojout, le directeur de l’Open de tennis féminin de Limoges, s’est finalement révélé gagnant, puisque ce tournoi à 125.000 $ n’a jamais réuni un aussi prestigieux plateau. « L’Open BLS de Limoges rassemble le tableau le plus relevé de l’histoire des tournois WTA de sa catégorie et il est même supérieur à un certain nombre de tournois bien mieux dotés », remarque l’organisateur. En effet, sur les 28 joueuses engagées à Limoges, 16 sont classées parmi les 100 premières mondiales.

Le public peut également approcher trois joueuses de l’équipe de France de Fed Cup, dont les deux finalistes qui ont permis à notre pays de décrocher son troisième titre mondial. « La finale de Fed Cup à Perth en Australie, tombant à la même date que celle initialement prévue pour le tournoi de Limoges, nous avions la possibilité de décaler d’une semaine avant ou après. Mais, après un aussi long déplacement, nous avions bien conscience que les joueuses auraient besoin de se reposer. En consultant le calendrier des matchs dans le reste du monde, j’ai découvert que la semaine du 15 au 22 décembre, il n’y avait aucun autre tournoi de tennis féminin », précise Pascal Biojout. Et pour cause, cette période correspond à la 2e partie de la phase de préparation. « Les joueuses sont reposées et ont envie d’en découdre pour jauger leur niveau pour la saison à venir », constate-t-il. Et il a vu juste.

Image de marque

Trois joueuses classées parmi les 50 meilleures du monde ont répondu à l’appel de Limoges. Un plateau exceptionnel pour un tournoi de ce niveau, qui pourrait même faire pâlir les organisateurs de rencontres mieux dotées financièrement. « L’ambiance du palais des sports de Beaublanc, temple mythique du basket, séduit la plupart des joueuses s’affrontant sous ses voûtes », lance Pascal Biojout. Mais cela n’explique pas tout. La qualité du public limougeaud et l’organisation parfaitement bien huilée contribuent également à la notoriété de l’Open de Limoges.

Jean-Luc Beaubelique, le président de BLS Location, n’a pas hésité très longtemps avant de devenir le nouveau partenaire titre du tournoi. « J’ai accompagné le tournoi dès la première édition. Je l’ai vu grandir et j’ai rapidement compris l’intérêt d’en devenir le sponsor principal. Je ne regrette pas cet engagement, car cet événement haut de gamme valorise grandement l’image de l’entreprise. Et nous profitons aussi pour y inviter les clients de toute la région », annonce-t-il.

Journée des enfants

La fédération française de tennis a également renforcé son soutien à l’Open BLS de Limoges, qui, cette année encore, permet à ses jeunes licenciés de côtoyer des joueuses prestigieuses mais toujours très accessibles. « La journée des enfants, le 18 décembre, sera encore plus festive à l’approche des fêtes de Noël et je ne doute pas que de nombreux spectateurs assisteront aux finales lors du premier week-end des vacances scolaires », promet P. Biojout. L’an dernier, ils étaient 12.116, ce qui génère de multiples retombées économiques pour les commerces de la ville, notamment les hôtels et les restaurants. De nombreux événements sont organisés durant le tournoi, à l’image du challenge Eiffage, l’une des nouveautés de l’édition 2019. Pour chaque ace réalisé pendant la compétition, 10€ seront reversés au profit de la Ligue contre le cancer pour lutter contre le cancer du sein. Les salons d’affaires restent également des rendez-vous très prisés.

Niveau historique

Au regard du faible écart de niveau entre les joueuses du circuit WTA, difficile de prédire qui succédera à la Russe Ekaterina Alexandrova, qui réalise pourtant une superbe saison et a remporté de précieuses victoires sur des joueuses du top 20, comme Simona Halep ou Caroline Wozniacki. Pascal Biojout aimerait bien remettre le nouveau trophée, toujours réalisé par un porcelainier local et les 20.000 $ à une joueuse française. « Le public est certes très chauvin, mais l’an dernier, il a porté E. Alexandrova, qui avait presque la sensation de jouer à domicile », se souvient P. Biojout.

Tatiana Golovin forfait

Il accueille pour la première fois deux joueuses américaines, Jennifer Brady, 56e mondiale, finaliste du tournoi d’Indian Wells, et Bernada Pera, 65e mondiale, demi-finaliste à Lausanne et Jurmala. La Chinoise Yafan Wang, auréolée de son premier titre WTA à Acapulco a également décidé de s’aligner sur le tableau limougeaud.  « Jusqu’à présent, nous avions principalement des joueuses des pays de l’Est. La présence des deux Américaines et de la Chinoise témoigne de la bonne renommée dont jouit notre tournoi », plaide son directeur, ravi d’avoir offert une invitation à Tatiana Golovin, qui, à 31 ans, fait son grand retour à la compétition. « Elle s’est retirée du circuit en 2008, en raison d’une maladie inflammatoire au niveau de la colonne vertébrale, mais le public se souvient encore de son quart de finale à l’US Open en 2006, où elle s’était inclinée face à Maria Sharapova », rappelle-t-il. Mais, blessée à un coude, la Française a été obligée de déclarer forfait.

En contrepartie, deux des meilleures joueuses françaises du moment s’ajoutent à la liste des participantes : Chloé Paquet et Océane Dodin, respectivement 6e et 8e joueuses françaises, ont bénéficié en effet d’un wild card et ont intégré directement le tableau principal.

Parmentier et Garcia

Le public retrouve également des joueuses qu’il apprécie, notamment Pauline Parmentier, 33 ans, 123e mondiale, qui reste cependant la figure incontournable du tennis féminin français. Seule joueuse à avoir participé aux cinq premières éditions de l’Open WTA de Limoges, la Française a réussi un petit exploit au récent tournoi de Madrid, en s’offrant la deuxième victoire de sa carrière face à une joueuse du Top 10, Elina Svitolina.

Ecartée du tournoi l’an dernier en raison de son classement parmi les dix meilleures joueuses mondiales, Caroline Garcia a déjà témoigné son enthousiasme à revenir jouer à Limoges, où elle a remporté le titre en 2015. Elle apprécie d’autant plus ce rendez-vous que ses apparitions sur les cours de l’hexagone sont très rares. L’accueil du public est d’autant plus chaleureux qu’elle a joué un rôle déterminant dans la victoire française à la Fed Cup en ramenant le point décisif en double avec Kristiana Mladenovic.

Quelle que soit l’issue de ce tournoi, les amateurs de beaux échanges sont d’ores et déjà gagnants.

Julien Moreau

0 commentaires
Envoyer un commentaire